Présentation de PHDN

Qui sommes nous?


  1. Présentation générale
  2. Une association
  3. Quelle est la crédibilité de PHDN?

Présentation générale: PHDN, qu’est-ce que c’est?

PHDN est l’acronyme de «Pratique de l’Histoire et Dévoiements Négationnistes». Le négationnisme désigne principalement le discours qui consiste à nier l’ampleur et surtout la réalité de la tentative, pratiquement réussie, d’extermination des Juifs d’Europe par les Nazis lors de la Seconde Guerre mondiale. Le discours négationniste est un discours antisémite implicite qui vise à la réhabilitation d’un discours antisémite explicite ainsi qu’à l’avènement du type même d’événement qu’il nie. Plus généralement, le terme «négationnisme» a été adopté pour désigner d’autres discours de négation de la réalité de massacres de masse, comme le génocide des Arméniens.

Le projet de PHDN consiste, depuis 1996, à lutter contre le négationnisme en utilisant les travaux des historiens et en réfutant les principales «propositions» négationnistes, qui sont toujours — ainsi que l’expérience nous l’a enseigné — des falsifications plus ou moins perverses. Cette lutte a été, et sera, étendue à d’autres falsifications historiques concernant notamment les massacres de masse ou dont le but est de susciter un racisme quel qu’en soit la forme et l’objet.

Ce site rassemble donc notamment des textes tant sur l’étude du génocide que sur les falsifications négationnistes. Il est le fruit d’une initiative totalement privée. Le responsable du site et auteur de ces lignes, Gilles Karmasyn, a entrepris ce projet à la suite de l’apparition de sites web négationnistes, ainsi quà la banalisation de ce discours sur les forums de discussion francophones, principalement à partir de l’été 1996. PHDN traite de sujets connexes, tel l’antisémitisme ou la négation d’autres génocides (comme celle du génocide des Arméniens).
 

PHDN, une association

PHDN s’est constituée en association en 2008 à l’initiative de Gilles Karmasyn et Nicolas Bernard, contributeur de longue date à PHDN, afin de doter le projet de moyens plus importants. Il s’agit de poursuivre avec plus d’ambition, la lutte efficace contre les négationnismes. Nous mettrons en ligne des textes fondamentaux, des recueils de documents originaux et des travaux inédits.

Le détail des objectifs de l’association se trouve dans les extraits des statuts des l’association. Lire les statuts...
 

La crédibilité de PHDN: quelle confiance accorder à ces pages?

Créé en 1996, à l’initiative de Gilles Karmasyn, PHDN est l’un des deux sites web francophones de référence sur le négationnisme, avec Anti-Rev de Michel Fingerhut, auquel Gilles Karmasyn a également participé.

L’association est gérée par Gilles Karmasyn et Nicolas Bernard. Gilles Karmasyn est ingénieur en systèmes d’informations et Nicolas Bernard avocat. Ils travaillent tous deux depuis de nombreuses années sur l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale, l’Histoire de la Shoah et le négationnisme, comme en témoignent leurs bibliographies. Nicolas Bernard a fait paraître chez Tallandier en 2013, La Guerre Germarno-Soviétique. 1941-1945, préfacé par François Kersaudy.

La démarche de PHDN est de nature scientifique. Elle est fondée avant tout sur une saine pratique de l’histoire. Cela passe par la lecture, l’analyse et la réfutation des négationnistes à la lumière des principales monographies sur la Shoah. Des extraits les plus significatifs de l’historiographie la plus récente, la plus pointue et la mieux établie (en français, anglais et allemand) sont mis à disposition du grand public. Les sources sont toujours citées. Le matériel fourni par PHDN se veut original et rigoureux. La qualité et le sérieux de ce matériel sont reconnus par les institutions éducatives ou les historiens qui mentionnent tant le site que les publications des responsables de PHDN. Nicolas Bernard a publié de nombreux articles sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Gilles Karmasyn participe régulièrement comme conférencier à des séminaires de formation du Mémorial de la Shoah ou à des colloques (colloque international de l’Université Montpellier III sur les génocides en juin 2005 organisé par l’historien Carol Iancu, cycle de conférences sur le négatonnisme au Mémorial de la Shoah en novembre 2006). Il a publié dans la Revue d’Histoire de la Shoah des articles cités dans les travaux universitaires (voir bibliographies).

PHDN est cité dans la bibliographie de l’article «négationnisme» de l’Encyclopaedia Universalis, rédigé par l’historienne Nadine Fresco, chercheuse au CNRS et spécialiste de l’histoire du négationnisme. L’article est reproduit sur PHDN. Le site PHDN a été cité plusieurs fois sur France-Culture, notamment par les pages de la Fabrique de l’Histoire. PHDN est conseillé par de nombreux Centres Régionaux de Documentation Pédagogique (CRDP) ou sites émanant de l’Education Nationale (Haut-Rhin, Champagne-Ardennes, Académie de Paris, de Toulouse, de Nancy-Metz, de Rouen, etc.), par le Centre National de Documentation Pédagogique. PHDN figurait parmi les 2000 «ressources de qualité» sélectionnées par l’Album des sciences sociales. Il est cité plusieurs fois dans le Café pédagogique, publication de l’association CIIP qui regroupe enseignants et chercheurs. PHDN a été cité à de nombreuses reprises dans la Chronique Internet de la revue Historiens & Géographes. PHDN fait partie des ressources conseillées par la Bibliothèque universitaire de Paris VIII.

Lors du procès intenté par Robert Faurisson contre Robert Badinter en 2007, l’historienne Nadine Fresco, spécialiste de l’histoire du négationnisme, a déclaré:

«Je me permettrai à ce propos de renvoyer au travail de Gilles Karmasyn. C’est une des deux personnes avec Michel Fingerhut qui ont des sites Internet extrêmement riches, rigoureux et précis sur le travail des négationnistes. M. Karmasyn s’est attelé à ce travail de manière remarquable et très rigoureuse […]».

En 2009, le Projet Aladin, projet sous le patronage de l’UNESCO initié par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, programme éducatif et culturel indépendant de diffusion en arabe, en persan et en turc d’informations objectives sur la Shoah, les relations judéo-musulmanes et la culture juive, choisit, pour sa section francophone, des documents sélectionnés et mis en ligne par PHDN.

En novembre 2011 paraît chez Armand Colin un ouvrage collectif dirigé par Geoffroy Grandjean et Jérôme Jamin, La Concurence mémorielle. L’historien Joël Kotek y contribue par un article important intitulé «La Shoah, le génocide paradigmatique». Dans la note 1, il écrit:

«Cet article doit beaucoup à trois de mes maîtres, Georges Bensoussan, Yves Ternon et feu Maxime Steinberg. Il me faut aussi tout particulièrement remercier Gilles Karmasyn, auteur du site internet Pratique de l’histoire et dévoiements négationnistes, phdn.org. C’est une base de travail incontournable.».

Bibliographies

Bibliographie de Gilles Karmasyn

Articles

Conférences, colloques, séminaires

Divers

Bibliographie de Nicolas Bernard

Monographies

Articles & études

Divers