Maxime Steinberg

Les yeux du témoin
et le regard du borgne

L’Histoire face au révisionnisme

«L’histoire à vif». Les Éditions du Cerf, Paris 1990. ISBN 2-204-04107-6.
© Les Éditions du Cerf 1990, Maxime Steinberg 2009.
Droits de reproduction — Reproduction rights

Sommaire

  1. Entre les lignes
    Le témoignage de l’erreurLes «musulmanes» à AuschwitzLes «gens de l’extérieur»La chronique des convoisLes transports du journalLa rumeur d’«Oschevitz»
  2. Les yeux de l’horreur
    «Une impression d’horreur souhaitée»?L’«anus mundi»L’anatomiste naziUne froide impassibilité«Trois femmes qui suppliaient»Le camp de concentration «moins sévère»
  3. De singuliers «Bunkers»
    Un singulier «singulier»Les «travaux» d’AuschwitzDu «gazage» et de son usageLes «travaux urgents» du printempsLa «façon […] inquiétante» d’Auschwitz
  4. A mille kilomètres de l’horreur
    L’«esprit d’humanité» de l’officier S.S.Un «camouflage cousu de fil blanc»Le «plausible» de l’officier S.S.
  5. Un «plus loin à l’Est» par trop explicite
    Une mesure de rechangeL’«image d’horreur» à l’EstL’objection de conscience ?Je l’ai connu trop tard
  6. Appeler les choses par leur nom
    «L’extermination totale»Les 100% de l’officier S.S.En raison du secretL’«anéantissement» revu et corrigéL’«action spéciale» du témoin oculaireLe «fait capital»
  7. Le chiffre du secret
    Le «traitement special» d’AuschwitzLes chiffres du camouflageLa confusion des mortsLes morts de l’«extermination»