159. Le mensonge d'Ulysse, Ulysse trahi par les siens, Le véritable procès Eichmann ou les vainqueurs incorrigibles, L'Opération Vicaire, Le Drame des Juifs européens, Les responsables de la seconde guerre mondiale, mais aussi Le discours de la dernière chance. 160. Nuremberg ou la terre promise et Nuremberg II ou les Faux monnayeurs. Sur Bardèche, voir note 135. 161. Réponse à Jean-Claude Pressac. 162. Vérité historique ou vérité politique ?, Une Allumette sur la banquise. 163. Non coupables au procès de Nuremberg. 164. Les Mythes fondateurs de la politique israélienne, L'avenir : mode d'emploi, Le procès du sionisme. 165. La Police de la pensée contre le révisionisme. 166. L'Holocauste au scanner. 167. La Thèse de Nantes et l'affaire Roques. 168. Tulle et Oradour, tragédie franco-allemande. Sur cet opuscule négationniste, voir René Monzat, Enquêtes sur la droite extrême, op. cit., p. 193. 169. Le Massacre d'Oradour. Un demi-siècle de mise en scène. Dans ses remerciements, Reynouard mentionne M. et Mme Schleiter. Il s'agit du beau-frère et de la soeur de Faurisson (voir note 6). 170. Sur Mattogno, dont l'antisémitisme est d'inspiration véritablement nazie, voir René Monzat, Enquêtes sur la droite extrême, op. cit., p. 185-188. En 1987 Pierre Vidal-Naquet rappelait de Mattogno qu'il était « un fasciste avoué [...] dont les principaux ouvrages ont été publiés aux éditions de la Sentinella d'ltalia » (Pierre Vidal Naquet, « Thèses sur le révisionnisme », Les assassins de la mémoire, op. cit., p. 210 n. 64). Le catalogue de la Sentinella d'Italia était en effet très spécialisé : ouvrages négationnistes et nazis, apologies de la SS par Léon Degrelle, ouvrages antisémites et apologie de la LVF et de la division SS Charlemagne par Saint-Loup, ainsi que des ouvrages de Goebbels, Hitler, Mussolini, et des opuscules antisémites de Julius Evola (René Monzat, Enquêtes sur la droite extrême, op. cit., p. 185). Mattogno a publié dans plusieurs revues de l'extrême droite italienne, dont Il Cadindoet Orion, et s'est rendu à au moins un congrès de l'IHR, en 1989 (Guido Caldiron, « Liaisons romaines », op. cit., p. 182). Il a publié en 1987, dans le n°1 des Annales d'histoire révisionniste de Pierre Guillaume, un texte intitulé « Le mythe de l'extermination des Juifs ». En page 108, on pouvait lire la mention : « traducteur : Jean Plantin »... 171. Auschwitz ou le Grand Alibi, De l'exploitation dans les camps à l'exploitation des camps, Intolérable intolérance. Sur ces textes, voir Valérie Igounet, Histoire du négationnisme en France, op. cit., p. 181-198. 172. De la misère intellectuelle en milieu universitaire, Sionisme, révisionnisme et démocratie.. 173. La question juive et la réponse d'un orthodoxe des années trente par Nae Ionesco. 174. Carlo Mattogno, « Le mythe de l'extermination des Juifs  », Annales d'histoire révisionniste, n°1, 1987. 175. Pour ce qui est de la réalité, à savoir que Rassinier fut un imposteur et un falsificateur, voir note 71. 176. Voir Valérie Igounet, Histoire du négationnisme en France, op.cit., p. 478. Pierre Guillaume a été condamné pour cet appel au meurtre. 177. La correction même apportée par Guillaume semble impropre. Mais on aura compris le sens du « rattrapage »....

Le Négationnisme sur Internet

Genèse, stratégies, antidotes

Par Gilles Karmasyn,
en collaboration avec Gérard Panczer et Michel Fingerhut

Revue d'histoire de la Shoah, no 170, sept-déc. 2000

© Revue d'histoire de la Shoah - Gilles Karmasyn 2000 - Reproduction interdite sauf pour usage personnel - No reproduction except for personal use only
 
       

8. Le site de Guillaume et Thion

L'aaargh, le site « exhaustif » de Pierre Guillaume et Serge Thion

Si la masse de textes négationnistes en français peut paraître impressionnante sur le site d'Ahmed Rami, elle demeure faible par rapport à celle fournie par l'aaargh.

On trouve sur le site de l'aaargh plusieurs catégories de textes: - Les intégrales : la majorité des « classiques » négationnistes, tous les ouvrages de Rassinier159, les deux ouvrages « révisionnistes » et antisémites de Maurice Bardèche160, la traduction de l'opuscule de Richard Harwood, des ouvrages de Faurisson161, Serge Thion162, Carlos Porter163, Garaudy164, Eric Delcroix165, Jürgen Graf166, André Chelain et Henri Roques167. Des ouvrages cherchant à disculper les SS des massacres d'Oradour et de Tulle sont également proposés, comme celui de Weininger168, ou celui du néo-nazi Reynouard169, édité par le VHO. - Les aspects « techniques » : principalement les « rapports » Leuchter et Rudolf et toute une littérature s'y rapportant, ainsi que les productions négationnistes du fasciste Carlo Mattogno170. - Les archives de la Vieille Taupe : tous ses bulletins depuis 1995 (véritable chronique du négationnisme dans le monde et des heurs et malheurs de Pierre Guillaume), des lettres envoyées par Pierre Guillaume, des défenses de Brigite Bardot, Garaudy, Papon et quelques autres, les textes fondateurs du négationnisme de l'ultra-gauche171, plusieurs opuscules de Guillaume172, des textes fascistes roumains173, des textes extraits des Annales d'histoire révisionniste , dont l'article fleuve de Carlo Mattogno174. - Les archives Faurisson : innombrables textes de Faurisson de 1977 à 1999. Quelques uns constituent son fond de commerce depuis plus de vingt ans : négation des chambres à gaz, négation de l'authenticité du journal d'Anne Frank; les autres ne sont que la longue litanie des déboires faurissoniens, lettres dont Faurisson inonde médias, journalistes, historiens et hommes politiques. - Les archives Rassinier : outre les ouvrages déjà cités, on y trouve des textes parus dans une revue libertaire, Défense de l'Homme, ainsi qu'un corpus de textes sur Rassinier. Il s'agit, comme toujours d'alimenter la geste rassinienne, et de dresser du guru posthume de la secte un portrait falsifié et héroïsé175. - Les Communiqués du Temps Irréparable, rédigés, pour la plupart, par Serge Thion, et d'abord diffusés sur Internet par Serge Thion (cf. Infra).

Cette liste n'est en rien exhaustive. D'autre part, on n'en finirait pas de répertorier les propos insultants à l'égard de tous ceux qui font de l'histoire ou qui combattent les négationnistes. Ils imprègnent la majorité de textes de Guillaume, Thion et Faurisson, mais aussi un « dictionnaire biographique » que l'on peut trouver sur le site de l'aaargh. Signalons encore que le site de l'aaargh reproduit sans la moindre autorisation un certain nombre de textes critiquant les négationnistes, notamment des articles du Monde, de Libération, de l'Express, du Nouvel Observateur, Marianne, des textes de Pierre Vidal-Naquet et Nadine Fresco (recopiés sur un site web ayant les droits de reproduction). Il s'agit moins de donner l'impression que les animateurs de l'aaargh pratiquent un quelconque « débat » que de « capturer » les internautes qui trouveraient ces textes à l'aide de moteurs de recherche (cf. infra).

En volume, pour ce que cela signifie, l'aaargh aligne au total plusieurs dizaines de milliers de pages de ratiocinations négationnistes.

La responsabilité de Pierre Guillaume dans le site aaargh est évidente pour quiconque lit régulièrement le site, ses mises à jours, quasiment en temps réel, et les « Archives de la Vieille Taupe ». Une conversation « en confiance » avec Pierre Guillaume suffit également... D'autre part, Pierre Guillaume s'était associé en 1996 avec Ahmed Rami, pour la diffusion d'un tract de « soutien » à Brigite Bardot, tract qui s'achevait par un appel au meurtre à l'encontre de Mouloud Aounit, alors président du MRAP176. On trouvait notamment ce tract à la Librairie Roumaine du Savoir, à Paris, dernier repaire de Pierre Guillaume et diffuseur d'ouvrages négationnistes et fascistes. A la fin de ce tract, on pouvait lire:

« Qu'Allah réserve aux musulmans qui le trahissent, et se soumettent à ceux qui s'opposent à lui, tel Mouloud Aounit, président du Mrap, et à ceux qui usurpent la défense de l'Islam, le sort des moutons de l'Aid ».

Sur le site de l'aaargh, dans l'archive de la Vielle Taupe, on peut lire aujourd'hui une « version corrigée » du tract:

« Qu'Allah, dans sa miséricorde, préserve les musulmans qui le trahissent, et se soumettent à ceux qui s'opposent à Lui, tel Mouloud Aounit, président du Mrap, et tous ceux qui usurpent la défense de l'Islam, du sort des moutons à l'Aïd.
Version corrigée, à la suite du jugement du 2 avril 1999 de la 17e chambre du tribunal de Paris, condamnant à juste titre la version initiale, où notre juste colère était insuffisamment maîtrisée. (Nous avions imprudemment écrit : Qu'Allah réserve aux musulmans [qui]177, le sort des moutons à l'Aid .) Paris, le 14 avril 1999  »

Ahmed Rami a corrigé la version du tract qui se trouve sur son site, dans le même sens, sans préciser qu'il l'avait corrigé et pourquoi.

       


Notes.    

159. Le mensonge d'Ulysse, Ulysse trahi par les siens, Le véritable procès Eichmann ou les vainqueurs incorrigibles, L'Opération Vicaire, Le Drame des Juifs européens, Les responsables de la seconde guerre mondiale, mais aussi Le discours de la dernière chance.  

160. Nuremberg ou la terre promise et Nuremberg II ou les Faux monnayeurs. Sur Bardèche, voir note 135.  

161. Réponse à Jean-Claude Pressac.  

162. Vérité historique ou vérité politique ?, Une Allumette sur la banquise.  

163. Non coupables au procès de Nuremberg.  

164. Les Mythes fondateurs de la politique israélienne, L'avenir : mode d'emploi, Le procès du sionisme.  

165. La Police de la pensée contre le révisionisme.  

166. L'Holocauste au scanner.  

167. La Thèse de Nantes et l'affaire Roques.  

168. Tulle et Oradour, tragédie franco-allemande. Sur cet opuscule négationniste, voir René Monzat, op. cit., p. 193.  

169. Le Massacre d'Oradour. Un demi-siècle de mise en scène. Dans ses remerciements, Reynouard mentionne M. et Mme Schleiter. Il s'agit du beau-frère et de la soeur de Faurisson (voir note 6).  

170. Sur Mattogno, dont l'antisémitisme est d'inspiration véritablement nazie, voir René Monzat, op. cit., p. 185-188. En 1987 Pierre Vidal-Naquet rappelait de Mattogno qu'il était « un fasciste avoué [...] dont les principaux ouvrages ont été publiés aux éditions de la Sentinella d'ltalia » (Pierre Vidal Naquet, « Thèses sur le révisionnisme », Les assassins de la mémoire, op. cit., p. 210 n. 64). Le catalogue de la Sentinella d'Italia était en effet très spécialisé : ouvrages négationnistes et nazis, apologies de la SS par Léon Degrelle, ouvrages antisémites et apologie de la LVF et de la division SS Charlemagne par Saint-Loup, ainsi que des ouvrages de Goebbels, Hitler, Mussolini, et des opuscules antisémites de Julius Evola (René Monzat, op. cit., p. 185). Mattogno a publié dans plusieurs revues de l'extrême droite italienne, dont Il Cadindoet Orion, et s'est rendu à au moins un congrès de l'IHR, en 1989 (Guido Caldiron, « Liaisons romaines », op. cit., p. 182). Il a publié en 1987, dans le n°1 des Annales d'histoire révisionniste de Pierre Guillaume, un texte intitulé « Le mythe de l'extermination des Juifs ». En page 108, on pouvait lire la mention : « traducteur : Jean Plantin »...  

171. Auschwitz ou le Grand Alibi, De l'exploitation dans les camps à l'exploitation des camps, Intolérable intolérance. Sur ces textes, voir Valérie Igounet, op. cit., p. 181-198.  

172. De la misère intellectuelle en milieu universitaire, Sionisme, révisionnisme et démocratie..  

173. La question juive et la réponse d'un orthodoxe des années trente par Nae Ionesco.  

174. Carlo Mattogno, « Le mythe de l'extermination des Juifs  », Annales d'histoire révisionniste, n°1, 1987.  

175. Pour ce qui est de la réalité, à savoir que Rassinier fut un imposteur et un falsificateur, voir note 71.  

176. Voir Valérie Igounet, op.cit., p. 478. Pierre Guillaume a été condamné pour cet appel au meurtre.  

177. La correction même apportée par Guillaume semble impropre. Mais on aura compris le sens du « rattrapage »....
 

[ Sommaire de l'article  |  Négationnisme et réfutations  |  Toutes les rubriques ]


Ou Suis-Je? Aidez PHDN... Accueil PHDN... Copyright © Gilles Karmasyn 2001
Vos réactions
07/07/2001