48. Né en 1923, Eberhard Jäckel, professeur d'histoire moderne à l'université de Stuttgart, veut analyser la Hitlers Weltanschauung, c'est-à-dire la "conception du monde de Hitler". Partant des deux livres de Hitler et de ses discours, il privilégie les deux objectifs fondamentaux de Hitler, son "plan" de politique étrangère et son antisémitisme radical. Toutefois, il étudie aussi sa conception de l'Etat comme moyen et comme fin, et plus largement sa conception de l'histoire. 49. Hitler a longtemps poursuivi le rêve de s'entendre avec l'Angleterre, du traité naval de 1935 à son offre de paix séparée du 6 octobre 1939. Mais, cela n'impliquait évidemment aucune renonciation à ses objectifs de conquête, Pour Hildebrand, il va au contraire accélérer son programme en 1939-40 pour l'impressionner et l'obliger à reprendre le dialogue. 50. Franz Neumann insistait sur le chaos institutionnel et sur les luttes pour le pouvoir opposant le parti, l'État, l'armée et les capitalistes. Béhémoth désigne, dans l'eschatologie juive, un des deux monstres issus du chaos, régnant sur la terre, alors livrée au désert, comme le Léviathan règne sur la mer. Neumann se réfère explicitement à Hobbes auteur d'un Béhémoth ou le Long Parlement décrivant l'anarchie provoquée par la guerre civile anglaise du XVIIe siècle. Pour lui, le national-socialisme est "un non -État, un chaos, un règne du non-droit et de l'anarchie qui a "dévoré" les droits et la dignité humaine, et ambitionne de transformer le monde en chaos en établissant son hégémonie sur de gigantesques étendues de terre". Avant lui, un autre exilé allemand aux États-Unis avait posé de manière novatrice le problème des structures du Troisième Reich : Ernst Fraenkel, dans The Dual State (1941), attirait l'attention sur le fait que Hitler combinait deux pouvoirs, celui de l'État et celui du Führer, une dualité qui allait à terme conduire à la "désétatisation de la vie publique" dans le cadre de l'État-SS. 51. Kershaw analyse en particulier le discours d'un obscur secrétaire d'État au ministère prussien de l'Agriculture qui dit que « le devoir de tout un chacun est de travailler en direction du Führer » (t. 1, chap. XIII). 52. La concentration des pouvoirs de police et l'accentuation de la politique raciale témoignent que l'État hitlérien devient de plus en plus un État totalitaire. Le pouvoir de l'État a été en grande partie éliminé au profit du parti. Himmler réussit là où Röhm avait échoué : l'État hitlérien se transforme de plus en plus en État-S.S. 53. Voir par exemple les divergences entre Todt et Sauckel sur l'exploitation économique de l'Europe occupée, etc.

Le nazisme : controverses et interprétations

Enrique Leon

© Enrique Leon 2001-2003 - Reproduction interdite sauf pour usage personnel -
No reproduction except for personal use only
 
       

III.  Vraies et fausses querelles :
2.  "Intentionnalisme" ou "fonctionnalisme" ?

III-2.  "Intentionnalisme" ou "fonctionnalisme" ?

Toutefois, la singularité de Hitler ne suffit pas à expliquer les singularités du nazisme. Ne faut-il pas, comme le fait d'ailleurs Kershaw, resituer le drame nazi dans son historicité ?

Comment expliquer la course à l'abîme d'une société industrielle hautement développée ? Cette question n'est pas nouvelle. Elle n'a cessé de hanter les historiens - on y reviendra -, mais il est temps maintenant d'aborder ce qui allait être le grand débat des années 80, un véritable affrontement politique-idéologique qui a mobilisé toute la communauté historienne, occupé la scène médiatique et suscité les prises de position des plus hautes autorités de l'État allemand.

       


Notes.

48. Né en 1923, Eberhard Jäckel, professeur d'histoire moderne à l'université de Stuttgart, veut analyser la Hitlers Weltanschauung, c'est-à-dire la "conception du monde de Hitler". Partant des deux livres de Hitler et de ses discours, il privilégie les deux objectifs fondamentaux de Hitler, son "plan" de politique étrangère et son antisémitisme radical. Toutefois, il étudie aussi sa conception de l'Etat comme moyen et comme fin, et plus largement sa conception de l'histoire.

49. Hitler a longtemps poursuivi le rêve de s'entendre avec l'Angleterre, du traité naval de 1935 à son offre de paix séparée du 6 octobre 1939. Mais, cela n'impliquait évidemment aucune renonciation à ses objectifs de conquête, Pour Hildebrand, il va au contraire accélérer son programme en 1939-40 pour l'impressionner et l'obliger à reprendre le dialogue.

50. Franz Neumann insistait sur le chaos institutionnel et sur les luttes pour le pouvoir opposant le parti, l'État, l'armée et les capitalistes. Béhémoth désigne, dans l'eschatologie juive, un des deux monstres issus du chaos, régnant sur la terre, alors livrée au désert, comme le Léviathan règne sur la mer. Neumann se réfère explicitement à Hobbes auteur d'un Béhémoth ou le Long Parlement décrivant l'anarchie provoquée par la guerre civile anglaise du XVIIe siècle. Pour lui, le national-socialisme est "un non -État, un chaos, un règne du non-droit et de l'anarchie qui a "dévoré" les droits et la dignité humaine, et ambitionne de transformer le monde en chaos en établissant son hégémonie sur de gigantesques étendues de terre". Avant lui, un autre exilé allemand aux États-Unis avait posé de manière novatrice le problème des structures du Troisième Reich : Ernst Fraenkel, dans The Dual State (1941), attirait l'attention sur le fait que Hitler combinait deux pouvoirs, celui de l'État et celui du Führer, une dualité qui allait à terme conduire à la "désétatisation de la vie publique" dans le cadre de l'État-SS.

51. Kershaw analyse en particulier le discours d'un obscur secrétaire d'État au ministère prussien de l'Agriculture qui dit que « le devoir de tout un chacun est de travailler en direction du Führer » (t. 1, chap. XIII).

52. La concentration des pouvoirs de police et l'accentuation de la politique raciale témoignent que l'État hitlérien devient de plus en plus un État totalitaire. Le pouvoir de l'État a été en grande partie éliminé au profit du parti. Himmler réussit là où Röhm avait échoué : l'État hitlérien se transforme de plus en plus en État-S.S.

53. Voir par exemple les divergences entre Todt et Sauckel sur l'exploitation économique de l'Europe occupée, etc.

[ Sommaire de l'article  |  Nazisme  |  un dictionnaire du génocide  |  Génocide & 2ème GM  |  Toutes les rubriques ]


Ou Suis-Je? Aidez PHDN... Accueil PHDN... Copyright © Enrique Leon & Gilles Karmasyn 2001-2003
Vos réactions
16/02/2003