Le « Rapport Jäger »


Rédigé par le SS-Standartenführer Karl Jäger, commandant de l'Einsatzkommando 3 de l'Einsatzgruppe A, ce rapport fournit une comptabilité sanglante et détaillée des sorties meurtrières de ces « unités spéciales » dans l'URSS occupée par les Nazis. La plupart du temps, les chiffres des Juifs assassinés sont divisés en trois catégories, « les hommes juifs », « les femmes juives », et « les enfants juifs ». Pendant les cinq mois couverts par ce rapport, l'E.K.3 a assassiné 137 346 personnes, presque toutes juives, dont un tiers d'enfants, et un tiers de femmes.


Lire l’introduction de Yale F. Eideken sur le rapport Jäger


Jager Scan
Cliquez ici pour les reproductions
Le commandant de
la sécurité et du SD
Einsatzkommando 3
Kauen, 1er Décembre 1941
----------------------------
|Affaires du Reich, Secret!|
----------------------------
fait en 5 exemplaires
exemplaire n°4
          
Bilan des exécutions effectuées par les commandos spéciaux EK3 jusqu'au 1er décembre 1941
     Le commando EK3 est entré en action le 2 juillet 1941 pour accomplir une mission spéciale et assurer la sécurité.
     (Sa mission a commencé le 9 août 1941 dans la région de Vilna le 2 octobre 1941 dans la région de Schaulen. Jusqu'à cette date, Vilna était du ressort du commando n°9 et Schaulen du commando n°2.)
  Conformément à mes instructions et à mes ordres, les patriotes lituaniens ont procédé aux exécutions suivantes:
4.7.41  Kauen-Fort VII 416 Juifs, 47 Juives 463
6.7.41  Kauen-Fort VII Juifs 2 514
  Après avoir constitué un roulement de commandos sous les ordres du SS-Obersturmführer Hamann et de 8 à 10 hommes fiables appartenant au commando EK3, nos hommes ont procédé aux opérations citées ci-dessous en collaboration avec les patriotes lituaniens:
7.7.41  Mariampole Juifs 32
8.7.41  Mariampole 14 Juifs, 5 cadres comm. 19
8.7.41  Girkalinei Cadres comm. 6
9.7.41  Wendziogala 32 Juifs, 2 Juives, 1 Lituanienne, 2 comm. lituaniens, 1 comm. russe 38
9.7.41  Kauen-Fort VII 21 Juifs, 3 Juives 24
14.7.41  Mariampole 21 Juifs, 1 Russ., 9 comm. lit. 31
17.7.41  Babtei 8 cadres comm. (dont 6 Juifs) 8
18.7.41  Mariampole 39 Juifs, 14 Juives 53
19.7.41  Kauen-Fort VII 17 Juifs, 2 Juives, 4 comm. lit. dont 2 femmes, 1 comm. all. 26
21.7.41  Panevezys 59 Juifs, 11 Juives, 1 Lituanienne, 1 Polonais, 22 comm. lit., 9 comm. russes. 103
22.7.41  Panevezys 1 Juif 1
23.7.41  Kedainiai 83 Juifs, 12 Juives, 14 comm. russes., 15 comm. lit., 1 off. Pol. russe. 125
25.7.41  Mariampole 90 Juifs, 13 Juives 103
28.7.41  Panevezys 234 Juifs, 15 Juives, 19 comm russes., 20 comm. lit. 288
-------------------
  sous-total 3 384
 

 
Feuille 2.
 
 
  total reporté 3 384
 
29.7.41  Rasainiai 254 Juifs, 3 comm. lit. 257
30.7.41  Agriogala 27 Juifs, 11 comm. lit. 38
31.7.41  Utena 235 Juifs, 16 Juives, 4 comm. lit., 1 meutrier récidiviste 256
31.7.41  Wendziogala 13 Juifs, 2 meutriers 15
 
Mois d'août:
 
1.8.41  Ukmerge 254 Juifs, 42 Juives, 1 comm. pol., 2 agents Lit. du NKWD, 1 maire de Jonova qui donna l'ordre d'incendier la ville de Jonova 300
2.8.41  Kauen-Fort IV 170 Juifs, 1 Juif USA, 1 Juive USA, 33 Juives, 4 communistes lit. 209
4.8.41  Panevezys 362 Juifs, 41 Juives, 5 comm. russes, 14 comm. lit. 422
5.8.41  Rasainiai 213 Juifs, 66 Juives 279
7.8.41  Uteba 483 Juifs, 87 Juives, 1 Lituanien qui dépouillait les cadavres des soldats allemands 571
8.8.41  Ukmerge 620 Juifs, 82 Juives 702
9.8.41  Kauen-Fort IV 484 Juifs, 50 Juives 534
11.8.41  Panevezys 450 Juifs, 48 Juives, 1 Lit. 1 Russ. 500
13.8.41  Alytus 617 Juifs, 100 Juives, 1 criminel 719
14.8.41  Jonava 497 Juifs, 55 Juives 552
15 et   
16.8.41 
 
Rokiskis
 
3200 Juifs, Juives, et enfants j., 5 comm. lit., 1 Polonais, 1 partisan
 
3 207
9 au    
16.8.41 
 
Rassainiai
 
294 Juives, 4 enfants juifs
 
298
27.6 au 
14.8.41 
Rokiskis 493 Juifs, 432 russes, 56 Lituaniens (tous communistes actifs) 981
18.8.41  Kauen-Fort IV 689 Juifs, 402 Juives, 1 Polonaise, 711 intell. juifs du Ghetto en représailles pour un sabotage 1 812
19.8.41  Ukmerge 298 Juifs, 255 Juives, 1 off. pol. russe, 88 enfants juifs, 1 comm. russe 645
22.8.41  Dünaburg 3 comm. russ., 2 Lettons (dont un meurtrier), 1 garde rouge russe, 3 Polonais, 3 Tziganes, 1 femme tzigane, 1 enfant tzigane, 1 Juif, 1 Juive, 1 Arménien, 2 off. pol. russes. (vérifié à la prison de Dünaburg) 21
-------------------
  sous-total 16 152
 

 
Feuille 3.
 
 
  total reporté 16 152
 
22.8.41  Aglona
Malades mentaux: 269 hommes,
                 227 femmes,
                  48 enfants
544
 
23.8.41  Panevezys 1312 Juifs, 4602 Juives, 1609 enfants juifs 7 523
18 au   
22.8.41 
Kr. Rasainiai 466 Juifs, 440 Juives, 1020 enfants juifs 1 926
25.8.41  Obeliai 112 Juifs, 627 Juives, 421 enfants juifs 1 160
25 au   
26.8.41 
Seduva 230 Juifs, 275 Juives, 159 enfants juifs 664
26.8.41  Zarasai 767 Juifs, 1113 Juives, 1 comm. lit., 687 enfants juifs, 1 femme russe communiste 2 569
28.8.41  Pasvalys 402 Juifs, 738 Juives, 209 enfants juifs 1 349
26.8.41  Kaisiadorys Tous les Juifs, Juives, et enfants juifs 1 911
27.8.41  Prienai Tous les Juifs, Juives, et enfants juifs 1 078
27.8.41  Dagda et
Kraslawa
212 Juifs, 4 prisonn. de guerre russes 216
27.8.41  Joniskia 47 Juifs, 165 Juives, 143 enfants juifs 355
28.8.41  Wilkia 76 Juifs, 192 Juives, 134 enfants juifs 402
28.8.41  Kedainiai 710 Juifs, 767 Juives, 599 enfants juifs 2 076
29.8.41  Rumsiskis et
Ziezmariai
 
20 Juifs, 567 Juives, 197 enfants juifs
784
29.8.41  Utena et
Moletai
 
582 Juifs, 1731 Juives, 1469 enfants juifs
3 782
13 au   
31.8.41 
 
Alytus et
environs
 
 
233 Juifs
233
 
Mois de septembre:
 
1.9.41  Mariampole 1763 Juifs, 1812 Juives, 1404 enfants juifs, 109 malades mentaux, 1 citoyen allemand marié à une Juive, 1 femme russe 5 090
-------------------
  sous-total 47 814
 

 
Feuille 4.
 
 
  total reporté 47 814
 
28.8 au 
2.9.41 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
4.9.41 
 
4.9.41 
 
 
 
 
5.9.41 
 
25.8 au 
6.9.41 
 
 
 
9.9.41 
 
9.9.41 
 
10.9.41 
 
10.9.41 
 
11.9.41 
 
11.9.41 
 
12.9.41 
 
 
Darsuniskis
Carliava
Jonava
Petrasiunai
Jesuas
Ariogala
Jasvainai
Babtei
Wenziogala
Krakes
 
Pravenischkis
 
Cekiske
Seredsius
Velinona
Zapiskis
 
Ukmerge
 
 
Nettoyage
de Rasainiai
de Georgenburg
 
Alytus
 
Butrimonys
 
Merkine
 
Varena
 
Leipalingis
 
Seirijai
 
Simnas
 
  10 Juifs,  69 Juives,  20 enfants j.
  73   "    113   "      61     "
 112   "   1200   "     244     "
  30   "     72   "      23     "
  26   "     72   "      46     "
 207   "    260   "     195     "
  86   "    110   "      86     "
  20   "     41   "      22     "
  42   "    113   "      97     "
 448   "    476   "     201     "
 
 247   "      6   "    
 
  22   "     64   "      60 enfants j.
   6   "     61   "     126     "
   6   "     71   "      86     "
  47   "    118   "      13     "
 
1123   "   1849   "    1737     "
 
 
 
  16   "    412   "     415     "
 tous  "    tous  "     tous    "
 
 287   "    640   "     352     "
 
  67   "    370   "     303     "
 
 223   "    640   "     276     "
 
 541   "    141   "     149     "
 
  60   "     70   "      25     "
 
 229   "    384   "     340     "
 
  68   "    197   "     149     "
 
99
247
1 556
125
144
662
282
83
252
1 125
 
253
 
146
193
159
178
 
4 709
 
 
 
843
412
 
1 279
 
740
 
854
 
831
 
155
 
953
 
414
11 et   
12.9.41 
Uzusalis Expédition punitive contre des habitants coupables d'avoir ravitaillé des partisans russ. et dont certains possédaient des armes 43
26.9.41  Kauen-F. IV 412 Juifs, 615 Juives, 581 enfants juifs (malades ou supposés contagieux) 1 608
-------------------
  sous-total 66 159
 

 
Feuille 5.
 
 
  total reporté 66 159
 
 
Mois d'octobre:
 
2.10.41  Zagare 633 Juifs, 1107 Juives, 496 enfants juifs (tandis qu'on emmenait ces Juifs, une émeute éclata qui fut aussitôt écrasée. En l'occurence, 150 Juifs furent exécutés sur-le-champ, 7 Partisans russes blessés) 2 236
4.10.41  Kauen-F.IX 315 Juifs, 712 Juives, 818 enfants juifs (Opération de représailles parce qu'on avait tiré sur un policier all. dans le ghetto) 1 845
29.10.41  Kauen-F.IX 2007 Juifs, 2920 Juives, 4273 enfants juifs (Nettoyage du ghetto des Juifs superflus) 9 200
 
Mois de novembre:
 
3.11.41  Lazdijai 485 Juifs, 511 Juives, 539 enfants juifs 1 535
15.11.41  Wilkowiski 36 Juifs, 48 Juives, 31 enfants juifs 115
25.11.41  Kauen-F.IX 1159 Juifs, 1600 Juives, 175 enfants juifs (transférés de Berlin, Munich et Francfort/M.) 2 934
29.11.41  Kauen-F.IX 693 Juifs, 1155 Juives, 152 enfants juifs (transférés de Vienne et Breslau) 2 000
29.11.41  Kauen-F.IX 17 Juifs, 1 Juive, qui ont enfreint la loi du ghetto, 1 All. du Reich qui s'était converti à la religion juive et avait fréquenté une école rabbinique, puis 15 terroristes du groupe Kalinine 34
Section locale des commandos spéciaux EK3 à Dünaburg pendant la période
du 13.7-21.8.41:
 
9012 Juifs, Juives et enfants juifs, 573 activistes communistes 9 585
Section locale des commandos spéciaux EK3
à Vilna:
12.8 au 
1.9.41 
Vilna-centre 425 Juifs, 19 Juives, 8 Communistes, 9 femmes communistes 461
2.9.41  Vilna-centre 864 Juifs, 2019 Juives, 817 enfants juifs (action spéciale, des Juifs ayant tiré sur des soldats allemands) 3 700
-------------------
  sous-total 99 084
 

 
Feuille 6.
 
 
  total reporté 99 084
 
12.9.41 
 
17.9.41 
 
 
20.9.41 
 
22.9.41 
 
24.9.41 
 
25.9.41 
 
27.9.41 
 
30.9.41 
 
4.10.41 
 
6.10.41 
 
9.10.41 
 
16.10.41 
 
21.10.41 
 
25.10.41 
 
27.10.41 
 
30.10.41 
 
6.11.41 
 
19.11.41 
 
19.11.41 
 
20.11.41 
 
25.11.41 
Vilna Centre
 
  "     "
 
 
Nemencing
 
Novo-Wilejka
 
Riesa
 
Jahiunai
 
Eysisky
 
Trakai
 
Vilna Centre
 
Semiliski
 
Svenciany
 
Vilna Centre
 
  "     "
 
  "     "
 
  "     "
 
  "     "
 
  "     "
 
  "     "
 
  "     "
 
  "     "
 
  "     "
 993 Juifs, 1670 Juives, 771 enfants j.
 
 337   "     687   "     247     "
 et 4 communistes lit.
 
 128 Juifs,  176 Juives,  99     "
 
 468   "     495   "     196     "
 
 512   "     744   "     511     "
 
 215   "     229   "     131     "
 
 989   "    1636   "     821     "
 
 366   "     483   "     597     "
 
 432   "    1115   "     436     "
 
 213   "     359   "     390     "
 
1169   "    1840   "     717     "
 
 382   "     507   "     257     "
 
 718   "    1063   "     586     "
 
  -    "    1776   "     812     "
 
 946   "     184   "      73     "
 
 382   "     789   "     362     "
 
 340   "     749   "     252     "
 
  76   "      77   "      18     "
 
   6 prisonniers de guerre, 8 Polonais
 
   3        "         "
 
   9 Juifs,   46 Juives,   8 enfants j.
   1 Polonais pour possession d'armes 
   et autre matériel de guerre
3 334
 
1 271
 
 
403
 
1 159
 
1 767
 
575
 
3 446
 
1 446
 
1 983
 
962
 
3 726
 
1 146
 
2 367
 
2 578
 
1 203
 
1 553
 
1 341
 
171
 
14
 
3
 
64
Section des commandos EK3
à Minsk pendant la période
du 28.9-17.10.41:
  Pleschnitza
Bischolin
Scak
Bober
Uzda
 
 
 
 
620 Juifs, 1285 Juives, 1126 enfants juifs and 19 Comm.
3 050
---------------------------
    133 346
Nombre de Juifs liquidés par pogroms et exécutions - excépté les partisans - avant que le commando EK3 se charge des mesures de sécurité: 4 000
------------------------------
   
Total
 
137 346
 

 
Feuille 7.
 
 

    Aujourd'hui, il m'est possible d'affirmer que le EK3 a atteint l'objectif fixé, il a résolu le problème juif en Lituanie. Il n'y a plus de Juifs dans le secteur, excepté les travailleurs juifs affectés à des tâches spéciales,

    soit:

    A Schaulen env.    4 500
à Kauen     "     15 000
à Vilna     "     15 000

    J'avais l'intention de faire liquider ces travailleurs juifs et leurs familles, mais l'administration civile (le Reichskommissar) et la Wehrmacht se sont montrés extrêmement hostiles à ce plan, en conséquence de quoi: il est interdit de fusiller ces Juifs et leurs familles !

    Notre but, débarrasser la Lituanie de ses Juifs, a pu être atteint grâce à la mise en place de plusieurs vagues de commandos constitués à partir d'hommes sélectionnés et placés sous le commandement du SS-Obersturmführer Hamann; celui-ci a totalement adhéré aux objectifs fixés et a su s'y prendre pour garantir la collaboration des patriotes lituaniens et des administrations civiles compétentes.

    La réalisation de ce type d'opérations a été avant tout un problème d'organisation. Toute décision visant à nettoyer un district de ces Juifs exigeait que chaque opération fût soigneusement préparée, que l'on tâtât le terrain dans le district concerné. Il a fallu rassembler les Juifs à un ou plusieurs endroits, puis, au vu du nombre, chercher un lieu adéquat pour creuser les fosses nécessaires. La distance à parcourir entre les lieux de rassemblement et les fosses était en moyenne de 4 à 5 km. Les Juifs ont été répartis en colonnes de 500 et acheminés vers les lieux d'exécution à intervalles d'au moins 2 km. Un exemple pris au hasard montrera à quel point ce travail a été difficile et éprouvant pour les nerfs:

    A Rokiskis, il a fallu acheminer 3208 personnes sur une distance de 4,5 km avant de pouvoir procéder à la liquidation. Pour venir à bout de cette tâche en l'espace de 24 h. 60 des 80 patriotes lituaniens disponibles ont dû participer ou aider au transport,

 

 
Feuille 8.
 
 

en l'occurrence, à interdire l'accès au secteur. Les hommes restant que l'on a été sans cesse obligé de relever ont abattu tout le travail avec mes hommes. Nous disposons rarement de véhicules pour ces transports. Mes hommes se sont employés à empêcher, au péril de leur vie, toutes les tentatives de fuite qui se sont produites ici ou là. Du côté de Mariampole, par exemple, trois hommes du commando ont abattu 38 fugitifs: des Juifs et des responsables communistes, dans un sentier forestier, sans qu'aucun d'eux n'en réchappe. Pour certaines opérations, les distances à parcourir aller et retour pouvaient parfois aller de 160 à 200 km. Ce n'est que grâce à des astuces et une bonne gestion du temps que nous sommes parvenus à effectuer jusqu'à 5 opérations par semaine, tout en accomplissant le travail de routine à Kauen pour que les tâches courantes ne prennent pas de retard.

    A Kauen même, où nous disposions de suffisamment de patriotes assez biens entraînés, les opérations, comparées aux difficultés parfois énormes que nous avons eu à maîtriser au-dehors, peuvent être considérées comme de simples exercices.

    A Kauen, tous les membres de mon commando, chefs et hommes, ont participé activement aux opérations d'envergure. Seul un fonctionnaire du service anthropométrique a été dispensé pour raison de maladie.

    En ce qui concerne la mission du EK3, je considère que les opérations juives sont pratiquement terminées. On a un besoin urgent des quelques travailleurs juifs restants et je pense que nous en aurons encore besoin à la fin de l'hiver. Il faudrait, à mon avis, déjà commencer à stériliser les hommes afin d'empêcher toute procréation. Si une Juive était enceinte malgré cela, il faudrait la liquider.

    Le EK3 a considéré qu'outre les opérations juives, l'une de ses tâches les plus importantes était d'effectuer des contrôles dans les prisons des villes et des villages, pour la plupart surpeuplées. Dans chaque chef-lieu de district, 600 personnes de nationalité lituanienne, en moyenne, étaient incarcérées, bien que nous n'ayons connaissance d'aucun chef d'accusation. Ces personnes ont été arrêtées à la suite de dénonciations de patriotes lituaniens. Une manière de régler ses comptes personnels. Personne ne s'est occupé d'eux. Il faut avoir visité ces prisons et être resté quelques instants dans ces cellules archi-pleines,

 

 
Feuille 9.
 
 

qui, du point de vue de l'hygiène, défiaient toute description. A Janova, et c'est un exemple parmi bien d'autres, 16 hommes sont restés enfermés pendant cinq semaines dans une cave obscure de 3 m de longueur sur 3 m de largeur et 1,65 m de hauteur; tous ont été libérés puisque aucun grief ne pesait contre eux. Des fillettes et des adolescentes âgées de 13 à 16 ans ont été incarcérées parce qu'elles avaient posé leur candidature à l'admission dans les jeunesses communistes pour trouver du travail. Nous avons été obligés de prendre des mesures énergiques pour faire entrer dans la tête des fonctionnaires lituaniens de ces districts qu'il fallait se fixer une ligne claire. Les prisonniers ont été rassemblés dans la cour de la prison et ont été contrôlés à l'aide des listes et des documents disponibles. Tous ceux qui avaient été injustement inculpés pour des délits mineurs ont été regroupés à part. Tous ceux qui avaient commis un délit et avaient été condamnés à 1,3 ou 6 mois de prison ont été eux aussi mis à part; on a séparé ceux qui devaient être liquidés: les criminels, les cadres communistes, les commissaires politiques et autres crapules. En plus de la condamnation déjà prononcée, certains d'entre eux, surtout les cadres communistes, ont été condamnés à des peines allant de 10 à 40 coups de fouet, selon la gravité du délit, sentence exécutée sur-le-champ. Une fois les contrôles terminés, les prisonniers ont été reconduits dans leurs cellules. Les personnes devant être libérées ont été transportées sur la place du marché, puis, après une brève allocution, elles ont été relâchées sous les yeux de nombreux habitants. Nous avons parlé en ces termes (un interprète a traduit simultanément, phrase par phrase, en lituanien):

    « Si nous avions été des bolcheviks, nous vous aurions fusillés, mais comme nous sommes allemands, nous vous rendons la liberté. »

    Puis, nous avons lancé un avertissement énergique, exigé que chacun s'abstienne de toute activité politique, qu'il informe les autorités allemandes de tout mouvement d'hostilité et que chacun d'eux travaille et participe activement et immédiatement à la reconstruction, surtout dans l'agriculture. Si jamais l'un d'entre eux se rendait coupable d'un quelconque délit, il serait fusillé. Ils furent ensuite libérés.

    Personne ne peut s'imaginer la joie, la reconnaissance et l'enthousiasme que ces mesures ont déclenchés autant parmi les personnes libérées que du côté de la population. Il a fallu parfois les rappeler à l'ordre pour freiner ces élans d'enthousiasme; des femmes, des enfants et des hommes, les larmes aux yeux, tentaient de nous embrasser les mains et les pieds.

    Signé: Jäger
SS-Standartenführer


Ernst Klee, Willy Dressen, Volker Riess, Pour eux « C'était le bon temps », La vie ordinaire des bourreaux nazis, Plon 1990, pp. 40-54; revu et corrigé d'après la version allemande : Ernst Klee, Willy Dressen, Volker Riess,« Schöne Zeiten ». Judenmord aus der Sicht der Täter und Gaffer, S. Fischer Verlag GmbH, Frankfurt am Main, 1988, pp. 52-62.

On trouvera des photos d'exécutions sur le site de François Schmitz, ainsi que la reproduction d'une carte, extraite d'un rapport allemand, détaillant les bilans des tueries dans une partie de l'URSS au début de 1942.

Sur les Einsatzgruppen, on trouvera des informations complémentaires sur les sites suivants:
- The Einsatzgruppen Archives (en anglais)
- Fichiers sur les Einsatzgruppen sur Nizkor (en anglais)
- Une documentation rédigée par le Jewish Student Online Research Center (en anglais)

[ Documents  |  Génocide & 2e GM  |  Toutes les rubriques ]


Ou Suis-Je? Aidez PHDN... Accueil PHDN... Copyright © Gilles Karmasyn 1998
Vos réactions
29/08/98